Accueil MSH-Alpes

Article

Le chiffre de novembre 2017

Version imprimable

Les femmes en situation de précarité ont un moindre suivi gynécologique : elles ont moins recours à une contraception - 6,5% des ouvrières sont sans aucune contraception contre 1,6% des femmes cadres - Elles ont moins souvent recours aux dépistages des cancers féminins que l'ensemble des femmes - 31% des femmes avec revenu ménage < 2000€/mois pour le frottis contre 19% pour les femmes avec revenu ménage entre 2000 et 4000€. Selon une étude de 2016, les femmes représentent 64% des personnes qui ont reporté ou renoncé à des soins durant les 12 derniers mois. (Sources "La santé et l'accès aux soins : une urgence pour les femmes en situation de précarité. HCS, mai 2017)