Accueil MSH-Alpes

Publication

Formation des personnes relais dans le cadre du dépistage organisé du cancer du sein sur les territoires prioritaires de la politique de la ville

Printer-friendly version

Authors :

Baguet, P, Chauveaud, C, Chevallier, J, Exbrayat, C, Gilardi, B, Mazet, P, Vial, B, Warin, P

Direction

Exbrayat, C
Isère, ODLC / ODENORE / La METRO, November 2011, 91 p.

Collection :

Etude n° 39

Language :

français

Etude menée par l'ODLC, l'ODENORE, La METRO en Isère dans le cadre de l'appel à projet "Soutien aux actions menées par les associations pour améliorer le détistage, la détection précoce et la prévention des cancers".

Rapport intégral

Summary

Suite au constat des inégalités d’accès au dépistage organisé du cancer du sein dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, l’ODLC chargé de coordonner le programme de dépistage organisé du cancer du sein en Isère a développé des actions spécifiques en direction de ces publics. En octobre 2008 un large programme de sensibilisation a ainsi été mené, centré tout particulièrement sur la mobilisation de personnes relais auprès de ces publics Le projet proposé vise à identifier les modalités de formation et d’accompagnement permettant une optimisation de l’implication de ces relais dans leur mission de vecteur des messages en direction des populations ciblées. Il sera piloté par l’ODLC en collaboration avec les ASV (Ateliers Santé Ville) des communes impliquées dans la mise en place du projet. L’observatoire des non recours (ODENORE) sera associé à sa réalisation dans son analyse qualitative. Le projet comprendra 3 niveaux d’analyse : - Géolocalisation avec repérage dans le fichier ODLC, des populations résidant en territoires prioritaires. - Recensement des actions développées par enquêtes et consultation des bilans des ASV. Inventaire des moyens de recrutement des personnes relais mis en œuvre. Evaluation de l’impact par zones étudiées, sur le taux de participation au dépistage des cancers du sein. - Analyse qualitative des formations par une observation des groupes réunis, puis des entretiens collectifs complétés par des entretiens individuels. L’action étendra d’octobre 2009 à septembre 2010.Les résultats seront évalués avec des indicateurs d’efficacité et d’efficience concernant à la fois les personnes relais et les publics visés par le dépistage. La création d’un « guide de bonnes pratiques » est envisagée, en fonction des résultas de l’évaluation.