Accueil MSH-Alpes

Biblio

Les politiques publiques face à la non-demande sociale

Printer-friendly version
TitleLes politiques publiques face à la non-demande sociale
Publication TypeBook Chapter
Année2010
AuteursWarin, Philippe
Autre TitrePolitiques Publiques 2, Changer la société
Titre de collectionGouvernances
Pagination287-312
Date détaillée2010/10
EditeurLes Presses de Sciences Po
Lieu d'éditionParis
ISBN978-2-7246-1148-9
Résumé

Les populations n’accèdent pas nécessairement aux droits économiques et sociaux qui leur sont destinés. Dès les années 1950 en Grande-Bretagne et 1960 aux Etats-Unis, cette observation a donné lieu à une problématique particulière, celle du non-recours aux prestations sociales (non-take up of social benefits). Dans la plupart des pays où elle s’est développée, cette problématique a été servie par une recherche qui a attiré l’attention sur l’ineffectivité des droits et interrogé en même temps sur la réalité de la justice sociale dès lors que leur accès n’est pas effectif pour tous. Le problème à résoudre pour les acteurs publics ne porte pas seulement sur un flux d’attentes multiples et parfois exorbitantes, mais également sur une demande potentielle qui ne s’exprimerait plus. L’institutionnalisation de la question de la non demande sociale peut alors donner prise aux problèmes de précarité et d’exclusion. Elle permet à la fois d’exprimer une hypothèse causale sur l’origine du problème public et des hypothèses d’intervention sur les solutions à lui apporter . Parler de non demande sociale conduit à tenir compte de questions difficiles à ignorer en période de réformes managériales (souci du rendement des politiques) et politiques (construction d’une « société de réciprocité ») : lorsque les individus perdent le sentiment d’être légitimes, l’accès à l’offre publique en plus d’être inégalitaire devient surtout davantage improbable ; dans ces circonstances, la fonction d’intégration sociale des politiques publiques s’appauvrit.

Languesfre
LocalisationODENORE et Pacte/Iep