Mesurer le non-recours : problème politique et question scientifique