Un recours progressif au RSA : quelques questionnements