Le non-recours chez les plus pauvres : une approche empirique