Le non-recours en France : un vrai problème, un intérêt limité