Renoncement aux soins : comment appréhender cette réalité en médecine de premier recours ?