Le non-recours met en question l'efficience des politiques publiques