Aller au contenu principal

Le non-recours et les pratiques d'automatisation - Vidéo

Le 28 juillet 2022

Lors d’une séance du séminaire des « Déjeuners des Observatoires », Henk Van Hootegem et François Demonty (Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale) ont présenté les pratiques d’automatisation en Belgique.

L’automatisation est une des pistes pour lutter contre le non-recours aux droits sociaux qui suscite un intérêt croissant de la part d'autorités publiques, et ce à différents niveaux de pouvoir, en Belgique comme dans d'autres pays. Mais derrière ce terme, il existe une diversité de pratiques possibles qui renvoient à des degrés différents d’automatisation et qui posent chacune des questions spécifiques en termes d’implémentation. A partir d’illustrations issues du contexte interfédéral belge, cette intervention a présenté les quatre degrés d’automatisation identifiés par le Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale : l’ouverture automatique d’un droit, l’identification en tant qu’ayant droit potentiel, l’actualisation automatique et la simplification administrative.


Cliquez ici pour (re)voir cette séance.


Pour des informations sur les Déjeuners des Observatoires, animés par les membres des Observatoires de la MSH-Alpes : MSH-ALPES - Université Grenoble Alpes - Les Déjeuners des observatoires
 

Date

Le 28 juillet 2022

Publié le 28 juillet 2022

Mis à jour le 28 juillet 2022